Clay Apenouvon

1992 - 2003
Suite à ses expériences dans différents ateliers de peinture, de graphisme et de sérigraphie, Clay Apenouvon quitte Lomé (Togo) pour s'établir à Paris (France). Clay poursuivra son initiation au contact d'artistes tels que Claude Viallat (mouvement Support Surface) ou Mounir Fatmi. Il signera avec le designer et plasticien Jules Wokam une première coproduction artistique à Mantes La Jolie : "Afrique en Yvelines". L'Art est un remède, un moyen d'exprimer, et aide Clay à exorciser les souffrances personnelles.

 


2003 - 2010 / Emballage & African Legend
Clay Apenouvon explore les possibilités des matières. Il retiendra le carton comme support de travail pour ses réalisations. Dans l'esprit de l'artiste, le carton est le matériau symbolique pour aborder la question de l'emballage, sujet majeur de ses réflexions et de sa démarche. Emballage des choses ou emballage du vide. En 2006, sous l'oeil d'une caméra complice, il créé une performance inattendue et remarquée lors de l'ouverture de la FIAC Paris. Faisant passer un modeste panneau de carton pour un objet contenant une inestimable œuvre d'art, il met en déroute le personnel de la sécurité, persuadé qu'une œuvre de la Foire se fait subtiliser sous leurs yeux. L'emballage et le carton, simples contenants, prennent dans la perception la même valeur que le contenu.

Ses travaux font obtenir à Clay Apenouvon le premier Prix des collages 2003 à la Biennale Malta International Art - Atelier Z, Paris, et font l'objet d'expositions personnelles et collectives.
Dans la même période, Clay veut faire revivre la mémoire d'hommes politiques, intellectuels et artistes africains qui ont marqué les cinquante dernières années de l'histoire de leur continent. Il revient à la sérigraphie pour réaliser une série de portraits rendant hommage à ces grandes personnalités. Ces portraits investissent les endroits publics de l'agglomération parisienne. Clay lance la marque vestimentaire African Legend pour prolonger ce travail, ainsi ses œuvres sont imprimées sur textiles.

 

2010 à aujourd'hui / Plastic Attack
Dans un esprit militant et engagé, Clay Apenouvon s'intéresse à la matière plastique. Sensible aux travaux de Steve McPherson ou de Marthine Tayou, l'artiste crée le concept "Plastic Attack". Sur le mode de l'installation, il fait prendre conscience de la nocivité et du danger que le plastique représente pour l'environnement à l'échelle planétaire. Pour ses œuvres, Clay cherche à exprimer la notion de "beauté fatale" du plastique. Il se positionne comme citoyen du monde, sensible et impliqué dans son temps, témoin d'une catastrophe annoncée.
Plastic Attack, œuvre évolutive et en mouvement, fut présenté en résidences en Islande, aux Etats-Unis et dans des centres d'art français. Une installation est également visible dans le Parc du Futuroscope de Poitiers jusqu'en 2014.


Clay Apenouvon

Plasticien / sérigraphe
Mail: claylartiste1@yahoo.fr
Sites: www.clayapenouvon.com, www.embalage.com
Né en 1970 à Lomé, (Togo) Clay Apenouvon vit et travaille entre Aubervilliers, Mantes la jolie et Lomé.

+2001, exposition collective à la Bibliothèque Nationale de France François Mitterant Paris.
Malta Internationale Art Biennale à Paris: 1er prix du Collage au Malta International Art Biennale 2003 à Paris Atelier Z.
+2002, L’image dans la tête avec Mounir Fatmi au Centre Culturel le Chaplin à Mantes la Jolie.
+2003, L’homme porte la clef, le monde porte plainte avec SaÏd Bahij à La Chapelle Saint-Jacques à Mantes la Jolie
+2006, création de African Legend série de portraits de personnalités Africaines qui ont marqué l’Histoire contemporaine, sérigraphiés sur textile, Tshirt. 2005, Carton en carton sur carton Galerie Atelier Kao Paris.
+2007, Homme-Age dans le cadre d’Afrique en Yvelines, avec Jules Wokam, défilé de vêtements “Embalage” de l’Art portable dans les rues de Mantes la Jolie, affichages des abris-bus, dans les espaces publics et autres mobiliers urbains. Mantes la Jolie
+2010, Festival Panafricain Ficoba Irun. (Espagne) Portez vous bien? Centre Culturel André Malraux, Bourget
à la Maladrerie Aubervilliers, dans la Nuit Blanche 2010
+2010-2011, « Plastic attack » Fresh winds in Gardur (Island).